Project Description

Lien vers la page d’origine

Logement: la surélévation séduit les Français

Les Français ne sont pas opposés globalement à la surélévation des immeubles en ville, ou au fait de proposer à des propriétaires de vendre une partie de leur terrain pour y construire davantage de logements, mais une majorité craint des nuisances, selon un sondage.

6 Français sur 10 (60%) estiment que dans les grandes villes, surélever les immeubles “avec l’accord de la copropriété, en construisant un nouvel étage” à l’architecture adaptée, serait “efficace pour réduire le déficit de logements” du pays, selon une enquête Ifop pour le site Seloger.com, publiée mardi.

Parmi eux, 46% ont répondu “oui, plutôt” et 14% “oui, tout à fait”, tandis que 40% des sondés étaient d’un avis contraire. Et une proportion supérieure, près de 7 Français sur 10 (67%, dont 55% de “oui, plutôt” et 12% de “oui, tout à fait”) plébiscitent l’idée, “dans les villes plus petites”, de “proposer aux propriétaires de vendre une partie de leur terrain pour y construire de nouveaux logements” adaptés à l’architecture existante. 33% pensent à l’inverse, que cette solution ne serait “pas efficace”.

Mais dans des proportions quasi identiques, les sondés ont estimé que la surélévation des immeubles “nuirait au paysage urbain” (66%), tout comme la construction sur des parties de terrains cédées par leur propriétaire (63%). Et pour 77% d’entre eux, soit près de huit Français sur 10, la première solution créerait “une trop forte concentration de la population”, tandis que 64% ont été de cet avis concernant la construction sur les terrains déjà bâtis.

Même si elles étaient “réalisables techniquement” et leur apportaient “un avantage financier”, 55% des sondés n’accepteraient pas ces solutions. Mais a contrario, 45% y sont ouverts.

Ce sondage a été réalisé via internet, du 20 au 25 février, auprès d’un échantillon de 1.000 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatif de la population française.